Comment déceler une fuite d’eau et la réparer ?

Une facture d’eau plus élevée que d’habitude n’est pas forcément le signe d’une utilisation d’eau plus accrue. Elle peut en réalité cacher une fuite d’eau pouvant causer à la longue de véritables dégâts d’humidité. Alors, il s’avère important et primordial de savoir détecter ces fuites de manière à éviter le pire. Si vous êtes à Bruxelles, notre plombier peut vous aider. Sinon, voici ce que vous pouvez faire.

Les endroits à vérifier

Il n’est pas toujours facile dans une maison de trouver où se trouve une fuite d’eau. Cependant, il faut noter qu’il y a des lieux qui sont plus susceptibles que d’autres.

Le robinet

C’est l’endroit où se situent la plupart des fuites. Il est donc recommandé avant toute autre chose de vérifier les embouts et les jonctions de vos robinets.

Le chauffe-eau

Au niveau du chauffe-eau, la fuite se produit généralement au niveau de la soupape. Pour la vérifier, vous pouvez tendre l’oreille pour constater qu’il n’y a pas un sifflement.

Le réservoir des toilettes

Comme vous le savez certainement, il est très courant de voir des fuites apparaitre au niveau des WC. Pour les détecter, rien de bien compliqué. Il suffit d’ouvrir le réservoir et de tendre l’oreille pour écouter tout sifflement suspect. Aussi, vous pouvez ajouter du colorant naturel dans le réservoir, et si le fond de la cuvette se colore après quelques minutes, c’est un signe que l’obturateur est percé.

Outre les endroits cités, il est recommandé de vérifier les tuyaux de canalisation ainsi que les traces d’humidité pouvant apparaitre au niveau des murs.

Comment détecter une fuite d’eau ?

5 techniques de pointes ont été spécialement développées afin de détecter rapidement les fuites d’eau.

L’écoute électroacoustique

Cette méthode est l’une des plus vieilles et a pour but de détecter les bruits causés par les fuites grâce à des micros piézo-électriques. C’est une méthode considérée comme artisanale, mais qui a eu à faire ses preuves.

L’inspection thermographique

À ce niveau, les fuites sont repérées grâce à des caméras infrarouges qui scrutent toute la canalisation. Il y a fuite lorsque la caméra détecte une zone ayant une température plus élevée et se situant hors de la canalisation.

L’inspection vidéo

Comme son nom l’indique, il s’agit de repérer les fuites d’eau grâce à une caméra endoscopique. Cette méthode à l’avantage de montrer exactement la situation comme si on regardait à l’œil nu la canalisation. L’inspection vidéo consiste en effet à faire glisser la caméra le long d’un tuyau en utilisant une console.

La corrélation acoustique

Pour mettre en place cette méthode, il faut placer le long de la canalisation des capteurs. La fuite est alors détectée grâce aux vibrations caractéristiques de la zone de fuite. Cette méthode est à mettre en œuvre dans les environnements peu ou pas bruyants.

Le gaz traceur

Le gaz traceur est une méthode révolutionnaire permettant de détecter les fuites d’eau. Elle consiste à injecter dans la canalisation un mélange d’hydrogène et d’azote. La fuite sera située à l’endroit d’où sortent les molécules d’hydrogène. Pour constater cette sortie, des détecteurs sont placés le long de la canalisation.

Cette méthode à l’avantage de pouvoir être mise en place que les tuyaux soient vidés ou pas de leur eau. En plus, à cause du faible coût de l’hydrogène, le gaz traceur demeure l’une des méthodes les moins onéreuses.

En cas de toute, pensez à contacter un plombier sur Bruxelles avec BG Security. Si vous avez détecté l’origine de la fuite, le plombier gagnera du temps et vous de l’argent, il n’y aura plus qu’à réparer.