Ouverture de porte, que faire en attendant le serrurier ?

Cela peut arriver à tout le monde d’être devant sa porte et de constater que l’on n’a pas ses clés sur soi. Très rapidement, on essaye de se remémorer la journée. Dans le meilleur des cas, on les aura oubliées au bureau ou chez un ami. Au pire, on les aurait fait tomber dans le métro, dans le taxi ou quelque part. Parfois, il arrive même qu’elles soient juste à l’intérieur, mais qu’on a oublié de les prendre en sortant.

Trois options s’offrent alors à nous. Soit, on essaye d’entrer par une autre ouverture au risque d’être pris pour un cambrioleur. Soit, on appelle tout de suite un serrurier (heureusement, si c’est BG Security, vous n’attendrez pas longtemps). Soit, on règle soi-même le problème, on rentre chez soi et c’est là qu’on appelle le professionnel pour remplacer la serrure. Pour ceux qui ont choisi l’option « Mac Gyver », voici quelques astuces pour ouvrir une porte sans les clés.

Crocheter la serrure à l’aide d’une épingle à cheveux ou d’un trombone

La scène est assez classique puisqu’on la voit dans presque tous les films d’aujourd’hui. La personne a perdu ses clés et systématiquement elle sort une épingle à cheveux ou éventuellement un trombone de son sac ou de sa poche. Si avoir ce genre d’objet sur soi est assez normal pour la gent féminine, se promener avec l’un de ces accessoires n’est pas toujours évident pour un homme. Toutefois, on peut toujours en trouver un chez le voisin.

La technique de l’épingle à cheveux et du crochet fonctionne sur les serrures et les cadenas classiques. On ouvre l’objet à 90°. On insère le crochet dans la partie inférieure de la serrure. On met l’épingle dans le haut. On exerce une légère pression tout en faisant bouger l’épingle et la serrure devrait s’ouvrir facilement. Dans le cas du trombone, on redresse l’accessoire en ligne droite, on plie une petite boucle et on s’en sert comme une clé.

La carte de crédit, efficace sur une porte claquée

Carte de crédit ou carte de fidélité, il y a de fortes chances pour qu’on en ait une dans la poche ou dans le sac. La méthode consiste ici à insérer l’objet entre le chambranle et la porte (le loquet et le cadre de la porte). On fait bouger la carte au niveau du pêne de la serrure en essayant de le replier légèrement vers soi. On pousse la porte ou on la fait trembler pour mieux forcer le loquet. Il faut préciser que cette technique ne marche que si la porte n’est juste que claquée. On ne ferait qu’abîmer la précieuse carte s’il s’agit d’une ouverture totalement fermée.

Le marteau, aux grands maux les grands moyens

Là encore, il y a très peu de chances que l’on ait l’habitude de se promener ou de sortir avec un marteau sur soi (à moins que l’on ne soit en pleine séance de bricolage). Cependant, le voisin nous prêtera volontiers quelques équipements de ce genre. Cette méthode n’est à appliquer qu’en dernier recours. En effet, après un grand coup de marteau sur la poignée, la porte va s’ouvrir à coup sûr, mais la serrure devra absolument être remplacée.

Il est temps d’appeler le serrurier

Maintenant qu’on a réussi un exploit que seul un malfaiteur aurait eu l’idée normalement de réaliser à notre place, le moment est venu de faire appel à un professionnel pour changer la serrure et sécuriser le local. Actuellement, il est assez facile de trouver un serrurier en ligne. On peut lui expliquer la situation et fixer un rendez-vous.